La robe de mariée Chanel qui demanda 750 heures de travail

chanel kaia gerber margot robbie defile chanel chanel haute couture chanel croisiere

C’est lors de la semaine Haute Couture printemps-été 2018, qui s’est déroulée à Paris, que le directeur artistique de la maison Chanel, Karl Lagerfeld, nous a proposé une collection qui nous invite dans les jardins à la française. D’ailleurs, la robe de mariée jouant sur les codes masculins et féminins a demandé pas moins de 750 heures de travail à l’atelier.

C’est ce Mardi 23 janvier que la maison Chanel a présenté sa toute dernière collection Haute Couture printemps-été 2018, sous la direction de Karl Lagerfeld. Comme à son habitude, la maison Chanel nous a invité au Grand Palais, au sein duquel Karl Lagerfeld a aménagé l’espace en un jardin à la française dans lequel on pouvait trouver des plantes et fleurs fraîches, et même des fontaines. Pour cette nouvelle collection Haute Couture printemps-été 2018, la maison Chanel nous a proposé des tailleurs en tweed revisités. De plus, tout au long du défilé, sont apparues des robes ultra-féminines twistant les codes rétro et contemporains du vêtement.

Les robes Haute Couture se parent de coupes asymétriques, laissant apparaître la peau à travers des tissus transparents dans des tons pastels tels que des roses, beiges ou verts menthe. Saison oblige, les robes s’ornent de fleurs, en parfaite adéquation avec le décor du défilé, tandis que les jupons étincellent de strass. Enfin, la robe de mariée, qui cette saison joue sur une confusion de codes masculins et féminins, s’habille d’une traine en plumes de coq, d’autruche et de plumetis d’autruche, rebrodée de 550 camélias en organza de soie blanc et georgette blanche. D’ailleurs, la traine a demandé pas moins de 750 heures de travail par les ateliers de couture de la maison Chanel.

Découvrez le défilé Chanel haute couture printemps-été 2018 en cliquant-ici.

La robe de mariée Chanel qui demanda 750 heures de travail