Être positif augmenterait votre longévité?

Être positif augmenterait votre longévité? Il y a beaucoup de données qui appuient le lien entre une attitude positive et une vie plus saine. L’optimisme peut vous aider à combattre le stress, à mieux manger et à être plus actif physiquement, ce qui peut réduire le risque de maladies chroniques.

Mais malgré les nombreux cas observés, les chercheurs n’avaient pas pu jusqu’à présent affirmer définitivement qu’une attitude positive pouvez aider à vivre plus longtemps, principalement parce que la plupart des études sur le sujet n’ont pas suivi des personnes pendant des périodes suffisamment longues.

Or, des chercheurs dirigés par Andrew Steptoe à l’University College de Londres ont décidé de se pencher sur une étude à long terme pour suivre la façon dont l’état d’esprit (de positif à négatif) de personnes au fil du temps affectait leur longévité. Dans un rapport publié dans BMJ, a étudié l’état d’esprit de près de 10.000 hommes et femmes dans d’une autre étude anglaise sur le vieillissement entre 2002 et 2013.

Pendant cette période, on a demandé aux volontaires d’âge moyen d’évaluer leur état d’esprit en répondant à quatre questions qui évaluaient comment ils appréciaient les choses qu’ils faisaient : être avec d’autres personnes, leur vie en général et leur énergie. Près de sept ans après leurs dernières réponses, les personnes qui ont déclaré avoir le plus de plaisir, ou les scores de satisfaction les plus élevés à chacune des trois situations, étaient 24% moins susceptibles d’être décédées que les personnes qui n’ont signalé aucun plaisir. Ceux qui ont dit qu’ils étaient heureux à deux reprises avaient une mortalité inférieure de 17%.

« Plus les gens sont dans un état positif, mieux c’est pour leur santé, » dit Steptoe, « Cela ajoute du poids à la preuve que l’état d’esprit à un impact sur la santé. »

Bien sûr, il y a de nombreux aspects de l’état d’esprit, ou de la joie ou de la tristesse ressentie par une personne, tout comme un sentiment plus large de satisfaction. Dans des études antérieures, dit Steptoe, la plupart des chercheurs ont étudié l’humeur, mais n’ont pas été en mesure d’incorporer le plus grand sentiment de satisfaction ou de bien-être. « Un état émotionnel ne veut pas dire avoir une vie épanouie. »

« Dans les études antérieures, seul le plaisir a été étudié. Donc, ce que nous essayons de faire est d’utiliser une mesure qui recoupe différentes distinctions. » Les quatre questions de l’étude, dit-il, ont été conçues pour faire exactement cela.

Et comment les personnes qui ont rapporté plus de satisfaction et de plaisir ont-elles atteint cet état de bien-être? Des études antérieures ont souligné des choses comme la santé mentale et les liens sociaux. Steptoe dit que le maintien des amitiés et le maintien des interactions sociales peuvent être une partie importante d’une vie satisfaisante, en particulier pour les personnes âgées.

« Une fois que vous entrez dans les âges moyens et plus âgés, l’investissement dans les relations sociales est cruciale », dit-il. « C’est quelque chose qui est assez facile à oublier. Quand tout va bien, vous ne faites pas beaucoup d’efforts pour maintenir des amitiés. Mais à bien des égards, c’est un investissement dans l’avenir et dans le présent. «