J’ai rompu car c’était un mauvais coup !

Ils avaient beau être charmants, intelligents, amusants, etc…, ils leur manquaient quelque chose d’essentiel! Des femmes se sont confiées pour nous dire pourquoi elles se sont senties contraintes de mettre un terme à une relation avec un mec parce qu’il était… un mauvais coup!

Compatibilité de caractères, partage de valeurs et de projets peuvent rendre un couple harmonieux. Mais il ne faut pas se le cacher, le sexe est considéré par beaucoup comme un ciment indispensable du couple. Ainsi, d’après un sondage BVA, 86 % jugent indispensable et centrale la sexualité pour construire une vie à deux.

Or, il peut arriver parfois que certaines femmes se sentent insatisfaites sur le plan sexuel et décident en conséquence de mettre un terme à leur relation. Nous avons décider de les interroger pour savoir comment avaient-elles vécu un tel cas de figure qui, s’il peut prêter à sourire, est tout de même délicat à gérer!

Mélissa, 25 ans

« Je le trouvais vraiment adorable, je me voyais très bien construire une famille avec lui, alors, au début, je pense que j’ai voulu me voiler la face, j’avais vraiment envie de croire qu’il n’était peut-être pas encore parfaitement à l’aise, que nos rapports intimes s’amélioreraient avec le temps. Mais voilà, ça ne s’est pas arrangé du tout, et j’étais frustrée de façon croissante.

Et le pire, c’était que nous nous étions enfermé dans un cercle vicieux. Plus je me sentais frustrée et plus j’étais désagréable avec lui, et plus je me montré froide, plus nos rapports étaient bâclés ou espacés, et ainsi de suite…

Maintenant que je regarde en arrière, je me dis que j’aurais peut-être dû lui en parler plus franchement, oser dire ce que je ne supportais pas chez lui au moment de nos rapports intimes. »

Audrey, 36 ans

« Ce que j’ai certainement le plus ressenti quand je me suis dis que je ne pouvais plus aller plus loin, du fait que c’était impossible de prendre mon pied avec lui, c’est la honte! J’ai mis du temps avant de le quitter car je culpabilisais, je me demandais si je n’étais pas nymphomane ou superficiel, et même si ce n’était pas moi qui quelque part l’empêchais de bien me faire l’amour.

Par la suite, je n’ai absolument pas regretté ma décision, car j’ai trouvé l’homme de ma vie et sexuellement c’est super! De ce fait, ça m’a rassuré sur moi-même, et j’ai bien compris que le problème ne venait pas de moi, et qu’il était un mauvais coup. »

Clémence, 41 ans

« Une des choses qui ont été les plus difficiles en prenant la décision de rompre avec Ludovic a été de ne pas pouvoir parler de la raison à ma famille et mes amies. Comment leur dire une chose pareille? Je suis peut-être vieux jeu, trop coincée, je ne sais pas. Toujours est-il que je ne me voyais pas révéler que je le quittais car il était un mauvais coup! J’ai donc brodé avec des motifs banals. »

mauvais coup!